Véronique Le Goaziou signe son quatrième roman