Le Préfet en visite dans les exploitations sinistrés à Montfrin suite aux incendies dans le Gard

Suite à l’incendie qui s’est déroulé le Vendredi 28 Juin 2019, sur la commune de Montfrin, le Préfet du Gard, accompagnés d’élus et de pompiers du SDIS 30, est venu à la rencontre des exploitations sinistrés pour voir l’ampleur du sinistre.

Ce matin vers 9h, au niveau de la cave coopérative, près de lieu où les incendies se sont déclenchés, le Préfet du Gard, élu(e)s, pompiers du SDIS 30, Jean-Louis Portal (secrétaire général de la Chambre d’agriculture du Gard et président du conseil d’administration du lycée agricole de Meynes) et des victimes étaient présent. Ils sont pu donner leur avis sur la situation et poser des questions comme par exemple. Pourquoi les pompiers ne peuvent pas se raccorder aux équipements de la B.R.L. (Compagnie nationale aménagement région Bas-Rhône/Languedoc).

Un sinistré au sujet des raccordement aux équipement de la B.R.L.

Visite du Préfet du Gard à Montfrin suite à l'incendie ©Radio RG30

ou bien le problème du canal d’irrigation, comme la soulevé M. Le Maire de Montfrin, Claude Martinet : “ Il va falloir peut-être nous aider sur le classement catastrophe naturelle. Intervenir au niveau du Canal d’irrigation. Alors de là à demander la remise en eau j’ai bien peur que cela soit trop tard, quoi que ! Cela ne coûte rien d’essayer mais en tout cas au minimum que les engagements prises … soit tenu c’est à dire l’entretien comme il devait le faire….. ce n’est pas fait c’est une décharge et cela pousse dans tous les sens. ”

Intervention de M. Le Maire de Montfrin, Claude Martinet

Par la suite, tout le monde s’est dirigé vers l’exploitation de Daniel Joubert (60 ans) qui s’est toujours battu pour ses terres et qui a tout perdu sauf sa maison. La visite se poursuit à l’exploitation des jeunes agriculteurs producteurs d’huile d’olive et de vin, Amélie et Vincent Bonnard, c’est là que le feu fut le plus intense, les pompiers ont eu “l’objectif de préserver l’habitation après cela aller tellement vite quand a rien pu faire par contre cela à duré trois heures de luttes … pendant trois heures, ils n’ont pas arrêter,…. c’est l’effectif de Beaucaire …”

Intervention d’un pompier du SDIS 30.

Exploitation Bonnard après l'incendie ©RD

Ils sont perdus tout le matériel et toutes leurs productions en huile et vin. « Il faut que les experts passent rapidement et un peu sortir du carcan administratif, notamment sur les aides France Agrimer, … accélérer les paiements pour les sinistrés », soutient de son côté Jean-Louis Portal.

Devant le constat et l’odeur des cendres, le Préfet du Gard, Didier Lauga déclare “ Il va falloir que l’on se mobilise très vite pour les aider “.

Vendredi, le ministre de l’agriculture , Didier Guillaume, devrait lui aussi venir voir les sinistrés, même si cela n’a pas été confirmé par sans emploi du temps.