Le Pont du Gard intègre « La route antique de l’Europe du Patrimoine Mondial »

Le Pont du Gard a été choisi par l’UNESCO pour faire partie d’une nouvelle route touristique européenne, « La route de l’Antiquité » ou « Word Heritage Journeys of Ancient Europe ».

Le Pont du Gard (Yann De Fareins)
Le Pont du Gard (Yann De Fareins)

Huit sites UNESCO ont été sélectionnés pour intégrer cet itinéraire : le site archéologique d’Olympie et le sanctuaire d’Asclépios d’Epidaure en Grèce, l’ensemble archéologique de Tarragone en Espagne, la Plaine de Stari Grad en Croatie, l’ancienne Cité de Nessebar en Bulgarie, les monuments romains de Trèves en Allemagne et la Zone archéologique et la basilique patriarcale d’Aquilée en Italie et le Pont du Gard. Le Pont du Gard est le seul site antique en France retenu pour cette « route ».

Aqueduc Romain Pont du Gard
Aqueduc Romain Pont du Gard

Le critère d’éligibilité pour intégrer cette route « L’Europe Antique », outre la nature antique des biens, leur inscription par l’UNESCO et leur Valeur Universelle Exceptionnelle, était leur démarche en faveur du développement durable. Le site du Pont du Gard, détenteur depuis 2004 du Label Grand site de France délivré par le Ministère de l’Ecologie et du Développement durable, a été considéré comme exemplaire.

Quatre routes thématiques et emblématiques en Europe

En structurant ainsi des circuits touristiques de sites Unesco par thème à l’échelle de l’Europe, les objectifs sont multiples : faire connaitre des sites Patrimoine mondial moins connus en les
intégrant dans des itinéraires comprenant des sites de grande notoriété, augmenter les exigences de tourisme durable dans les sites européens, améliorer les expériences des visiteurs pour les inciter à revenir, contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel de l’Union Européenne.



Partagez
Tweetez
+1
Partagez
Enregistrer