Démarche d’économie circulaire – Réunion de présentation

Une démarche d’économie circulaire pour dynamiser le tissu économique local.

Selon le principe de l’économie circulaire, toute matière ou produit peut être considéré comme une ressource et la notion de déchet disparait. Dans un contexte de transition écologique, la Communauté de Communes du Pont du Gard entame une démarche d’économie circulaire et d’Écologie Industrielle et Territoriale (EIT). Cette démarche vise à mettre en réseau les entreprises pour faire émerger des synergies qui peuvent concerner des flux de ressources en tout genre : matières, eau, énergie, ressources humaines, équipements, etc.

Une première rencontre prévue à Fournès le 13 novembre prochain

A destination de tous les acteurs économiques du territoire (artisans, commerçant, agriculteurs, entreprise de services…), une première rencontre est prévue à Fournès, salle du « 23 » (se garer place la mairie) le 13 novembre prochain à 18h30. Ce moment d’échange sera l’occasion de présenter la démarche et la manière dont elle peut répondre aux enjeux des professionnels du territoire :
– Comment réaliser des économies (coût des matières premières, traitement des déchets, mutualisation d’espaces et de compétences, …) ?
– Comment accéder à de nouveaux marchés et de nouvelles matières premières locales ?
– Comment gagner en compétitivité en ancrant son activité dans une dynamique locale ?
– Comment améliorer ses performances environnementales et l’empreinte carbone de son activité ?

Inscriptions ou demandes d’informations complémentaires : eit@cc-pontdugard.fr ou 01.84.60.48.84 (bureau d’étude Upcyclea, animateur de la démarche).

Quelques exemples de synergies :
• Les biodéchets d’un restaurant sont transformés en compost, qui est ensuite récupéré par un maraicher voisin afin d’amender sa terre pour faire pousser des légumes – et ainsi approvisionner ce même restaurant.
• Une salle de réunion qui n’était utilisée que 50% du temps par une entreprise A peut être partagée avec une entreprise B, et ainsi maximiser son taux d’occupation.
• De même pour une machine partagée entre 2 artisans qui se répartissent ainsi les coûts.
• Une entreprise du BTP qui rénove un bâtiment peut fournir une association en mobilier de réemploi.

Source : Communiqué de Presse – CC Pont du Gard

Plus d’info : cc-pontdugard.fr