Au XIXe siècle la fête était attendue pour le négoce