Les réalisateurs en herbe du Redounet fiers des premiers rushes