L’écologie “urbaine” continue à avoir du succès