La fête de l’école peut-être sauvée