Gard : un ministre au cœur du réacteur