Gard : l’avenir de la psychiatrie en question