8 mai 1945 – 8 mai 2019 : Aramon s’engage aux côtés des anciens combattants

Soixante-quatorze ans après la l’Armistice de la Seconde Guerre Mondiale on continue de se souvenir de ces heures sombres et de la libération. Ce conflit qui a opposé les forces Alliées aux forces de l’Axe est provoqué par l’expansionnisme de l’Allemagne Nazie. Ce conflit mondial a fait plus de 65 millions de morts.

Aux côtés des anciens combattants, la commune a souhaité cette année prolonger la cérémonie officielle qui aura lieu au Monument aux morts en créant un second lieu de mémoire au centre du village.

Pour symboliser ce nouveau lieu de mémoire, une plaque commémorative en l’honneur des Morts pour la France, des victimes de guerre et de toutes les barbaries, sera inaugurée sur la place du Planet. Chaque Aramonais et Aramonaise, quel que soit son âge, est vivement invité à participer à cette cérémonie du souvenir.

Programme :
10h30 : Cérémonie officielle au monument aux morts à l’ancien cimetière suivie d’un défilé aux drapeaux jusqu’à la place du Planet. Accompagnement musical par l’École de Musique d’Aramon.
11h00 : Prise de parole de M. le Maire place du Planet. Inauguration d’une plaque commémorative. Accompagnement par l’École de Musique d’Aramon, lectures de témoignages par les enfants du village. Un apéritif offert par la municipalité, place Pierre Ramel, terminera cette cérémonie inédite.

Du 8 au 10 mai, salle de la mairie, les anciens combattants proposeront au public une exposition, mise à disposition par l’Office National des Anciens Combattants et victimes de guerre, sur « les Français libres et leur chef, le général de Gaulle ». Cette exposition retrace le parcours qui a évité la capitulation de la France face à l’ennemi. Ouverture au public de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Le 8 mai n’a pas toujours été férié
Le 8 mai 1945 est la date de la victoire des Alliés (URSS, Grande Bretagne, France, Etats-Unis…) sur l’Allemagne nazie et marque la fin de la deuxième Guerre mondiale en Europe. Le 7 mai 1945, à 2h41, la reddition de l’armée allemande est signée à Reims. Ceci provoque la fureur de Staline, qui souhaite que la reddition soit faite à L’Armée Rouge, à Berlin. Une nouvelle signature a donc lieu le 8 mai à Karlshorst, dans la banlieue de Berlin. L’acte de capitulation allemande est signé à 23h01. Le 8 mai est déclaré jour férié le 2 mars 1953. Par décret du 11 avril 1959, le président Charles de Gaulle supprime ce caractère férié. Dans une logique de réconciliation avec le voisin allemand, le président Giscard D’Estaing supprime à son tour la commémoration de la victoire de 1945. Cette commémoration et ce jour férié sont finalement rétablis, le 23 septembre 1981, par le président Mitterrand.

Source : Communiqué de Presse – Aramon